La Fondation Internationale Emmi Pikler

La Fondation représente le cadre juridique dans lequel l'Institut Pikler fonctionne et qui assure son financement. Elle est de droit privé.


Sa création

L'idée d'une Fondation est née lors de la réunion de travail qui s'est tenue en sa résidence, à l'initiative et sous la conduite du Président de la République de Hongrie, M. Arpad Göncz le 25 mars 1997. Les conditions préalables imposées ayant été remplies dans les délais, en partie grâce à l'aide du financier d'origine hongroise George Soros, les négociations pour élaborer les Statuts ont commencé à la fin du mois d'août 1997 entre le Ministère concerné, la direction de l'Institut Pikler et notre Association.

Le projet élaboré, le texte des Statuts devant être approuvé par le Conseil des Ministres et enregistré par les Tribunaux, finalement la Fondation Internationale Emmi Pikler est née le 22 avril 1998. Après 52 années de fonctionnement en tant qu'institution de l'état l'Institut Pikler continue son travail dans le cadre de la Fondation depuis le 22 juin 1998.


Ses buts

Les buts de la Fondation défini dans les Statuts sont :
" faire connaître et appliquer les conceptions mondialement reconnues du pédiatre Emmi Pikler, et dans le cadre de cette tâche, de maintenir et faire fonctionner dans les meilleures conditions l'Institut Pikler en vue d'assurer son activité principale d'accueil des enfants, considérée comme service public, ainsi que la recherche et l'enseignement s'y rattachant. "

Les statuts les détaillent ensuite :
- la tâche essentielle de la Fondation est d'assurer des soins de haut niveau aux enfants qui lui sont confiés et de faciliter leur intégration dans des familles ;
- faire connaître en Hongrie et à l'étranger les principes et la pratique qui sont appliqués à l'Institut ;
- participer à la formation et au perfectionnement des spécialistes ;
- coopérer avec toute institution s'occupant d'enfants de moins de 6 ans et développer de nouvelles méthodes et leur évaluation ;
- aider la recherche et l'enseignement ;
- coopérer avec les organisations étrangères qui veulent faire connaître les idées du Dr Emmi Pikler ou veulent s'en inspirer.


Sa direction

La direction de la Fondation Internationale Emmi Pikler est assurée par un Conseil d'Administration, appelé "Kuratorium" comportant 9 membres nommés par les Autorités hongroises. Parmi ces 9 membres deux sont délégués par notre Association.

Le fonctionnement de la Fondation est contrôlé par un Comité de Surveillance de trois membres dont le rapport annuel est soumis aux Autorités du pays. En outre, selon la législation, un compte-rendu annuel succinct sur la situation financière doit paraître dans un des quotidiens nationaux.


Son financement :

Le financement de la Fondation est assuré
- par l'Etat hongrois,
- par l'activité propre de la Fondation et
- par des dons à recueillir en Hongrie et dans d'autres pays.

L'Etat met gratuitement à la disposition de la Fondation les bâtiments dans lesquels l'Institut travaille depuis sa création (cependant la Fondation doit assurer leur entretien); il lui alloue une dotation par enfant identique à celle versée à toutes les pouponnières dans le cadre du budget pour la Protection de l'Enfance. Depuis 2001 le budget d'Etat, voté par le Parlement, prévoit une dotation spécifique supplémentaire à la Fondation, révisable chaque année.

Les activités propres de la Fondation permettant d'assurer un certain revenu sont :
- l'enseignement sous forme de cours payants s'adressant aussi bien aux spécialistes du pays qu'à des étrangers (cours en allemand, français, anglais et espagnol);
- l'édition et la vente de livres, de films, de vidéos.
- la crèche ouverte en 2006
- les groupes parents-enfants
- un service de consultation et de conseil pour des parents de jeunes enfants

Cependant les dons représentent les ressources les plus importantes de la Fondation. En effet pendant les années 1999 à 2002 les revenus - hors dons - ont couvert entre 30 et 35 % des dépenses. Depuis cette période la part de ces revenus a augmenté, en 2007 ils ont couvert plus de 50 % des dépenses. Ces chiffres montrent l'importance des dons.

Par conséquent la poursuite de la recherche de dons reste plus que nécessaire pour la survie de la Fondation.

retour